Les treize Djeddars de Frenda, tout comme le Medracen et le Mausolée royal de Maurétanie sont des monuments funéraires pré-islamiques en pierre sèche. 

Du Néolithique à l’époque contemporaine, l’Algérie recèle de nombreux monuments funéraires rendant hommage aux divers personnages qu’ils abritent. Parmi ces tombeaux, les treize Djeddars de Frenda (Tiaret), le Medracen et le Mausolée royal de Maurétanie offrent un témoignage rare d’une architecture locale au service des morts s’étalant du IIIème siècle av. J.-C. au VIIème siècle.

Le tombeau Imedghassen

medracen
Photo: ACE Algeria tour

Le tombeau Imedghassen est un mausolée numide du IIIème siècle av. J.-C. situé dans la wilaya de Batna au nord-est de l’Algérie. Il est constitué d’un dôme avec 60 colonnes doriques revêtus d’un décor sobre et évoque les sépultures de Bazinas typiques d’Afrique du Nord, avec toutefois une influence hellénistique. Le Medracen est le plus ancien mausolée royal antique conservé d’Afrique du Nord.

L’historien égyptien Al Bakri, qui était le premier à décrire le monument au XIème siècle, notait à l’époque la présence de bas reliefs représentant la faune et la flore. Il attribuait l’origine du nom à Madghis, un roi de la région et qui selon Ibn Khaldoun serait notamment l’ancêtre des Numides.

Le Mausolée royal de Maurétanie

mausolee
Photo: Yann Arthus-Bertrand

Le Mausolée royal de Maurétanie est situé dans la commune de Sidi Rached à l’ouest d’Alger. Inscrit en 1982 au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’édifice comporte une partie cylindrique avec 60 colonnes ioniques et quatre fausses portes situées sur les points cardinaux avec des moulures disposées en croix conférant son surnom de Tombeau de la Chrétienne.

mausolee-royal
Photo: Merzak Bouki

Si des doutes planent sur la date de construction du mausolée, les estimations varient entre le IIème siècle av. J.-C. et 40 ap. J.-C., au moment où le royaume de Maurétanie a été annexé par Rome.

juba-ii
Denier à l’effigie de Juba II

D’aucuns attribuent l’édifice au roi Juba II de Maurétanie, souvent cité par Pline et Plutarque pour son savoir. Juba II est né à Hippone (actuelle Annaba) et est élevé à Rome par Octavie, la soeur de l’empereur Auguste.

Il règne de 25 av. J.C. à 23 ap. J.-C. sur la Maurétanie avec son épouse, la reine Cléopâtre Séléné, fille de Cléopâtre et de Marc Antoine.

Djeddars de la Frenda

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les treize Djeddars de Frenda (Tiaret), tout comme le Medracen et le Mausolée royal de Maurétanie sont des monuments funéraires pré-islamique en pierre sèche. Abritant les sépultures de chefs d’états locaux succédant à Rome, les Djeddars datent de la période s’échelonnant du Vème au VIIème siècle. Ces édifices dérivés des tumuli protohistoriques ont un soubassement carré avec une élévation pyramidale. Les Djeddars A,B et C sont situés dans le djebel Lakhdar, tandis que les dix autres (D à M) sont présent au sein du djebel Araoui.

Les Djeddars se caractérisent par leur ornementation suivant des formes géométriques, de flore et de faune ainsi que signes distinctifs chrétiens. Les éléments décoratifs présentent des similitudes avec ceux associés au Royaume d’Altava au nord, siège d’un évêché antique disparu.

Photo: A. SAOUCHI

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici