L’Algérie abrite deux basiliques catholiques sur ses côtes : la basilique Notre-Dame d’Afrique à Alger, et la basilique Saint Augustin à Annaba.

Une basilique est, dans l’Église catholique romaine, une église privilégiée ayant obtenu un titre honorifique octroyé par le pape, et que des fidèles visitent dans le cadre d’un pèlerinage. Les basiliques sont considérées parmi les édifices catholiques les plus importants, à l’exception des cathédrales des diocèses qui en sont les églises principales.

L’Algérie abrite deux basiliques catholiques sur ses côtes : la basilique Notre-Dame d’Afrique à Alger, et la basilique Saint Augustin à Annaba.

Photo: Gaston Batistini, Notre-Dame d’Afrique

La basilique Notre-Dame d’Afrique

Située dans le quartier de Bologhine à Alger, la basilique Notre-Dame d’Afrique aussi surnommée « Madame l’Afrique », se dresse sur un promontoire à une hauteur de près de 124 mètres. La construction de l’église débute en 1858 et s’achève en 1872 sous l’impulsion de Mgr Pavy, un évêque catholique français, qui confie les travaux à Jean-Eugène Fromageau. L’évêque, qui décède en 1866 avant la fin des travaux, est inhumé dans le choeur de l’édifice, qui a la particularité d’être orienté vers le sud-ouest plutôt que l’est.

La basilique obtient son titre honorifique en 1876 sous la gouvernance du pape Pie IX et est classée depuis 2012 sur la liste des biens culturels algériens en tant que monument historique.

Photo: A. SAOUCHI

Notre-Dame d’Afrique possède un style architectural romano-byzantin avec deux chapelles, dont l’une est consacrée à saint Augustin et qui contient six ex-votos de Charles de Foucauld, tandis que la seconde est consacrée à sainte Monique, mère de saint Augustin, et qui rend hommage aux dix-neuf figures religieuses tuées durant la décennie de violence des années 1990 en Algérie.

La décoration de la basilique contient de nombreux éléments issus de l’artisanat algérien à l’instar des oeuvres de céramique de Mohamed Boumehdi, ou faisant référence au passé chrétien de la région à travers des figures religieuses locales. Une inscription située derrière l’autel contient la prière:

Notre Dame d’Afrique priez pour nous et pour les Musulmans.

La basilique Saint Augustin

Bâtie sur une colline, la basilique Saint-Augustin est située à Annaba, au nord-est de l’Algérie. Elle est dédiée à saint Augustin d’Hippone (ancien nom de la ville), qui en était l’évêque à partir de 396, jusqu’à sa mort en 430.

Photo: Skander Benmohammed

Les travaux de la basilique débutent en 1881 et s’achèvent en 1900. La particularité de l’édifice est alors qu’il abrite un cubitus du saint et qu’il est également le lieu de la pro-cathédrale, c’est à dire qu’il accueille l’évêque du diocèse de Constantine en faisant office de cathédrale temporaire.

La basilique serait construite non loin des ruines de l’église où saint Augustin faisait office et où il serait mort lors du siège de la ville par les armées vandales du roi Genséric. Figure incontournable du christianisme et de la philosophie, Augustin d’Hippone est né dans l’actuelle Souk Ahras, l’ancienne Thagaste. L’un des quatre Pères de l’Église occidentale était déjà évêque d’Hippone lors de l’écriture de ses livres Les confessions, la Cité de dieu ou encore De la trinité.

Photo: Sam, Basilique Saint Augustin et ruines d’Hippone

Photo: Abderrahmane Mimouni – Notre-Dame d’Afrique

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici