Hammam Meskhoutine (bain des damnés en arabe) situé dans la wilaya de Guelma au nord-est de l’Algérie est une source chaude dont le nom est tiré d’une légende locale.

À 15 kilomètres de la ville de Guelma au nord-est de l’Algérie se trouve la station thermale de Meskhoutine, l’une des nombreuses sources chaudes du pays. Hammam Meskhoutine compte avec hammam Salihine parmi les sources les plus chaudes au monde avec une température pouvant atteindre 98°C et contient des figures marquées par les eaux allant de la nappe à la muraille en passant par les cônes et les gradins.

guelma
Photo: The Algerian

La station thermale se caractérise par un fort débit avec une arrivée des eaux chaudes par le biais de cascades pétrifiées de calcaire riche en couleurs de huit mètres de hauteur et 500 mètres de largeur. Le site se caractérise également par une légende singulière lui conférant son nom de bain des maudits.

La légende de Meskhoutine

On raconte qu’autrefois vivait dans la région une tribu puissante et redoutée. Au sein de la tribu s’illustrait un cavalier du nom de Sid-Errezq qui avait une soeur prénommée Yamenah, aussi belle qu’il était brave. De nombreux prétendants riches et puissants la courtisaient dans l’espoir de l’épouser mais son frère ne consentit jamais à la marier, éveillant les soupçons de son amour envers elle.

Quand il fut de notoriété publique que le couple allait se marier, la communauté horrifiée par l’union incestueuse se retira des célébrations. La cérémonie se déroula à l’emplacement de l’actuelle source chaude et réunit les mariés, les témoin ainsi que le cadi. Après plusieurs jours sans nouvelle de ces derniers, les membres de la tribu revenus sur le site découvrirent à l’emplacement de la cérémonie des figures coniques. On en conclut alors que les protagonistes de la noce maudite furent pétrifiés par la justice divine et le lieu fut baptisé Hammam Meskhoutine (bain des damnés).

hammam
Photo: Habib Kaki

Un bain thérapeutique 

hammam-maskhoutine-guelma
Photo: The Algerian

L’eau de Hammam Meskhoutine est parmi les hyperthermales les plus minéralisées des oligo-métalliques. Elle contient des chlorures, des sulfates, des carbonates, de l’arsenic, des traces de fer et de l’acide sulfhydrique. La source d’eau jouit en grande partie des propriétés physiologiques et thérapeutiques des eaux chlorurées et détient un pouvoir curatif utilisé par la population locale depuis des millénaires tel que confirmé par les vestiges romains dont un autel à Pluton et des installations thermales.

 

Hammam Maskhoutine figure alors avec Hammam Salihine parmi les plus vieux bains en Algérie. L’exploitation de Hammam Salihine situé dans la wilaya de Khenchela remonte en effet à plus de 2000 ans avec une installation attribuée aux empereurs flaviens.

hammam-salihine
Photo: Ghezal Tarek – La piscine circulaire Hammam Essalhine

Photo: Yann Arthus Bertrand

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici