L’initiative vise à sensibiliser la population au cancer du sein, tout en mettant en valeur le patrimoine culturel algérois.

Le 8 octobre, une marche en haïk et bleu de Shanghai s’est tenue dans les rues d’Alger dans le cadre d’une campagne contre le cancer du sein. Aux couleurs algéroises, les haïks blancs se sont associés pendant quelques heures aux bleus de Shanghai afin de sensibiliser la population à la tumeur maligne, tout en participant à la promotion du patrimoine culturel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec près de 11 000 nouveaux cas enregistrés chaque année et une augmentation de 7% par an, le cancer du sein représente le cancer le plus répandu en Algérie.

Ce cancer touche surtout les femmes âgées de moins de 39 ans et est directement hérité d’un parent pour 5 à 10% d’entres elles. Les retards de diagnostiques inquiètent cependant de nombreux experts en ce qu’ils font craindre une augmentation pouvant doubler les chiffres de cas enregistrés d’ici 2020.

Afin de réduire l’incidence de cas, il est alors non seulement crucial de multiplier les centres de dépistage adéquatement formés mais aussi de sensibiliser et d’informer le public.

Organisé pour la bonne cause par le collectif d’artistes Belaredj, l’évènement est également l’occasion de la mise en valeur de la mémoire algéroise via la pratique du port d’un habit. Le haïk se porte ainsi avec la mramma autour de la taille, pendant que l’on tient un panier à course, le visage partiellement caché par une voilette triangulaire: l’aadjar. Le bleu de Shanghaï quant à lui est emprunté aux marins algérois et s’accompagne souvent d’un pull marin et d’une casquette marine.

Photo: Le Groupe Belaredj

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici