A Tafilelt, une initiative citoyenne devenue cité écologique

465

En mars 1997, devant le constat de l’aggravation de la crise du logement en Algérie, l’association Amidoul – rassemblant intellectuels, architectes et scientifiques – démarre le projet de réalisation d’une nouvelle cité écologique sous le nom de Tafilelt. Localisée à Beni Izguen dans la willaya de Ghardaia, la cité se situe au sein du site désigné Patrimoine universel par l’UNESCO: la vallée du M’zab.

Tafilelt
Photo : Fondation Amidoul – Tafilelt
Tafilelt 2
Photo : Fondation Amidoul – Tafilelt

Dotée d’un urbanisme ksourien puisant son inspiration et s’adaptant à son environnement aride, la région du Mzab se caractérise également par son attachement au rite musulman ibadite, qui promeut notamment les valeurs de solidarité et de communauté.

C’est en faisant appel au concept local de Touiza – ou volontariat – ainsi qu’à la participation de l’État que le projet se concrétisa pour représenter un modèle architectural d’urbanisme socialement engagé et de développement durable.

Tafilelt 3
Photo : Fondation Amidoul – Tafilelt

Tirant les leçons des défis faisant face à l’Algérie et des crises qu’elle a traversées, Tafilelt obéit à certains critères stricts qui ont assuré son succès. Organisés en ilots, ce sont près de 1000 maisons construites à partir de resources locales qui sont vendues à des prix inférieurs à ceux du marché.

Chaque propriétaire est tenu de participer à la ceinture verte en plantant et entretenant au moins un palmier, un arbre fruitier et un arbre sauvage. En échange de déchets alimentaires réutilisés, les habitants peuvent avoir accès gratuitement à des produits frais notamment du lait ou encore des oeufs. La cité vise de la sorte l’objectif de l’autosuffisance en matière alimentaire.

Tafilelt 6
Photo : Fondation Amidoul – Tafilelt

Les objectifs de cette initiative citoyenne ayant obtenu le Prix de la Ligue Arabe pour l’Environnement en 2014 ne s’arrêtent pas là: les prochaines étapes incluent la mise en place d’un laboratoire pharmaceutique offrant des remèdes traditionnels à base de plantes.

Tafilelt souligne l’impact d’un project local avec une conscience sociale et écologique, venant offrir une solution aux familles sans accès au logement tout en préservant l’éthos mozabite.

Photos: Fondation Amidoul – Tafilelt

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici