Hamoud Boualem est l’une des plus anciennes entreprises algériennes encore en activité. L’entreprise familiale fête cette année son 140ème anniversaire.

Avec un chiffre d’affaire de plus de 38 Mds DA en 2011 et une croissance de près de 14% par an, la filière des boissons rafraichissantes non alcoolisées est parmi les plus dynamiques de l’industrie agroalimentaire en Algérie, couvrant 98% de la consommation nationale.

Bien que l’on dénombre près de 700 entreprises actives au sein de la filière, le marché national des boissons est cependant dominé par un nombre limité d’acteurs locaux et internationaux. Des franchises internationales ont ainsi été adoptées à l’instar de Coca-Cola ou encore Pepsi, tandis que des marques locales comme Hamoud Boualem sont progressivement devenues non seulement des produits incontournables, mais aussi des symboles identitaires.

L’aventure de Hamoud Boualem débute avec sa création en 1878 par le distilleur et aromatiseur Youcef Hammoud, quelques années avant la naissance de Coca-Cola en 1886 et de Pepsi en 1893. Youcef Hammoud fabrique artisanalement sa limonade à partir d’essence de citron dans le quartier de Belcourt (l’actuel quartier de Mohamed-Belouizdad) à Alger, où il implante son usine.

La marque Hamoud est déposée en 1889 et la limonade est présentée durant la même année sous le nom de la Royale à l’Exposition universelle de Paris, où elle obtient la plus haute distinction ainsi qu’une médaille d’or pour sa qualité.

Ce sont près d’une vingtaine de médailles d’or et d’argent que la limonade va alors rafler lors de diverses expositions où elle est présentée. L’entreprise familiale, qui passe à travers les nombreux bouleversements socio-politiques que l’Algérie a connu va progressivement étendre son offre pour inclure d’autres boissons gazeuses comme le Selecto (anciennement nommé Victoria) à l’essence de pomme, puis des sirops et des jus.

Plus récemment, c’est au coeur du lieu de naissance de la célèbre Orangina, à Boufarik (Blida), non loin d’Alger, que l’entreprise a mis en place une nouvelle usine afin de doubler sa production. Avec 20% des parts du marché des boissons gazeuses en Algérie, et occupant la seconde place des ventes au niveau national, l’entreprise compte étendre son emprise et se faire une place au sein de chaque foyer du pays.

« Notre parcours, entamé par le fondateur de l’entreprise, Youcef Hammoud, a vu passer cinq générations qui ont marqué de leur empreinte l’histoire de l’entreprise jusqu’à ce que l’usine arrive à exporter ses produits à l’étranger et devienne leader dans le domaine de l’agroalimentaire.

Cinquante ans après l’indépendance, le message que livre la doyenne des entreprises algériennes à la jeunesse est celui de la résistance face aux difficultés et aléas de la vie, une résistance que l’entreprise mène à ce jour au rythme d’une rude concurrence face aux géants mondiaux des boissons gazeuses. »

Mohamed- Réda Hamoud, PDG de Hamoud Boualem 

Photo : El Moustach – الموسطاش

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici