jeudi 19 octobre 2017

Voyage au coeur de la Casbah d’Alger

Inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1992, la Casbah d'Alger est un élément central de l'identité algéroise contemporaine.

Constantine au temps d’Ahmed Bey

Hadj Ahmed Bey Ben Mohammed Chérif, plus connu sous le nom d’Ahmed Bey, était le dernier bey de Constantine et le dernier représentant ottoman de la régence d’Alger.

Aux origines de Yennayer

Yennayer marque le premier jour de l’année au sein du calendrier agraire utilisé par les populations maghrébines d’Afrique du Nord depuis l’antiquité.

Yemma Gouraya de Béjaïa

Le mont de Yemma Gouraya surplombe la ville de Béjaïa dans la région de basse Kabylie. Le site abriterait la sépulture de la sainte patronne de la ville.

La légende de la ville aux lions

La ville d'Oran située au nord-ouest de l'Algérie est une ville portuaire dont le nom est tiré d'origines multiples.

L’urbanisme vernaculaire ibadite de la vallée du M’zab

La vallée du M'zab située dans la wilaya de Ghardaïa est une région du nord du Sahara algérien avec une architecture et un modèle communautaire profondément marqués par le rite ibadite.

Une visite au musée national du Bardo

Le musée national du Bardo bâti à la fin du XVIIIe siècle abrite des collections ethnographiques et préhistoriques uniques dont une sépulture attribuée à Tin Hinan.

La légende de Meskhoutine

Hammam Meskhoutine (bain des damnés en arabe) situé dans la wilaya de Guelma au nord-est de l'Algérie est une source chaude dont le nom est tiré d'une légende locale.

Les monuments funéraires antiques d’Algérie

Les treize Djeddars de Frenda, tout comme le Medracen et le Mausolée royal de Maurétanie sont des monuments funéraires pré-islamiques en pierre sèche.

C’était un 1er novembre

L'Algérie commémore chaque 1er novembre le premier appel adressé par le Front de libération nationale au peuple algérien marquant le début de la guerre d'indépendance du pays.

INITIATIVES

Un street art engagé pour réhabiliter l’espace public

Véritable moyen d'expression créative, le street art est de plus en plus utilisé en Algérie dans le but de réhabiliter les édifices en véhiculant un message engagé.