Avec une première édition réussie, les Algerian Youtubers Awards incarnent la montée en visibilité d’un nouvel acteur au sein de l’espace culturel algérien.

C’est le 21 octobre que s’est déroulée la première cérémonie récompensant les meilleurs « youtubers » algériens au Centre international des conférences d’Alger (CIC).

Photo : Algerian Youtubers Awards, Green Light Media

Avec pour thématique « Ensemble contre le racisme », la soirée des Algerian Youtubers Awards (AYA), organisée par la Shark Event’s Solutions – une entreprise spécialisée dans l’événementiel – a mis en compétition divers vidéastes de la plateforme au sein des catégories « humour », « web série », « beauté », « musique », « sport », et « youtuber de l’année ».

Selon le classement d’Alexa recensant le traffic internet mondial, Youtube est le site web le plus visité en Algérie, devant Google et Facebook. Le temps de visite moyen quotidien sur le site d’hébergement de vidéos serait de 8:25 minutes.

Depuis quelques années, la plateforme est devenue un vecteur considérable d’influences en permettant notamment à l’auditoire d’interagir directement avec le créateur ou la créatrice de contenu (le ou la « youtuber »). Ainsi, selon une étude menée par Google, 70% des jeunes abonnés de Youtube affirmeraient avoir une affinité plus importante avec les « youtubers » qu’avec les autres célébrités. Pour sept abonnés sur dix, les vidéastes de la plateforme transformeraient la culture, alors que six sur dix déclareraient suivre les conseils de « youtubers » plutôt que ceux de leurs célébrités préférées (au cinéma ou à la télévision) concernant les produits à acheter.

Photo : Algerian Youtubers Awards, Green Light Media

La popularité de la plateforme témoigne d’un changement dans les pratiques culturelles de nombreuses audiences, et notamment des plus jeunes, pour lesquels internet devient le média principal, devant la télévision ou le grand écran. La cérémonie des Algerian Youtubers Awards est alors d’autant plus pertinente qu’elle révèle certaines tendances qui se dessinent au sein de la jeunesse algérienne, dans un pays où plus de la moitié de la population a moins de 30 ans.

Parmi les sélectionnées dans la catégorie « beauté », on retrouve Mademoiselle S (gagnante du prix), Amira Riaa, Yumi et Beauty’s Ines. Dans la catégorie « musique », on retrouve le duo de slam Toute Fine et Sam MB, dont le court métrage « La rue » abordait le sujet du harcèlement des femmes dans l’espace public, Westbird’s, Karim Aït Mokhtar et Miss Cha (gagnante du prix).

Pour la catégorie « humour », Miss Cha était également sélectionnée aux cotés de Fouad Ben, Mourad Oudia (gagnant du prix) et REDX. Au sein des « web séries », c’est Hna les Zalgériens qui remporte le prix. La série était nommée avec Café houma, Darna Show et La familleGym Algérie remporte le prix de la catégorie « sport ». La chaîne était sélectionnée aux côtés de Djalil Merazka, Bilel Guenize et SidAhmed Benkortbi.
Enfin, le prix du youtuber de l’année revient à Chamsou Dz Joker, dont la vidéo politique « Mansotich » a marqué l’année 2017. Il était nommé aux côtés de Zarouta Youcef et Zanga Crazy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette cérémonie était également l’occasion d’une mobilisation antiraciste et contre les stéréotypes. Une vidéo contre le racisme dans la société algérienne a été produite avec les sélectionnés et diffusée sur Youtube.

Avec une première édition réussie, les Algerian Youtubers Awards incarnent la montée en visibilité d’un nouvel acteur au sein de l’espace culturel algérien.

Photo : Algerian Youtubers Awards, Green Light Media

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire ici
Veuillez entrer votre nom ici